Optima.png

Publié le 12 Février 2019

Hybrid Optima, on vous dit tout !

Depuis le lancement officiel de notre nouveau produit, Hybrid Optima, au mois de septembre 2017 lors du SPACE, les retours de cette nouvelle lignée sont toujours positifs.

Nous vous donnons les derniers résultats de ce nouveau produit. A la fin de cette année 2018, nous aurons produit près de 7 millions de dindonneaux d’un jour pour le marché français ! Le développement se confirme sur les marchés européens et français avec un fort engouement pour cette souche.

Rappelons que le potentiel génétique de cette nouvelle lignée est de 18,5kgs à 18 semaines pour les mâles et 7,8kgs à 12 semaines pour les femelles. Cela correspond à 800 grammes de plus que notre Grade Maker pour les mâles et 400 grammes pour les femelles. Par rapport aux souches actuelles du marché, les résultats actualisés montrent une amélioration des performances sur l’indice de consommation. À poids égal, l’indice de consommation a été amélioré d’environs 100 grammes grâce à une croissance plus forte et une meilleure viabilité.

Optima Performance.png

Les nombreux éleveurs ayant essayé l’Optima nous ont fait parvenir les nombreux avantages qu’elle offre. La viabilité en fin d’élevage est améliorée de plus d’un point, notamment grâce à un retardement de la maturité sexuelle. Comme pour l’ensemble des lignées Hybrid, nous avons maintenu la qualité digestive au plus haut niveau, par conséquent, l’Indice de Consommation reste faible et les litières sont faciles à maintenir sèche. Avec cette souche, nous combinons les performances techniques (indice de consommation, antibiothérapie, viabilité, …) ainsi que les performances abattoirs, notamment des rendements carcasses et filets qui augmentent.

Afin d’obtenir de meilleurs résultats avec cette lignée, il convient de respecter quelques règles :

  • La phase démarrage ne doit pas être négligée ; une température idéale, une ventilation suffisante et du matériel en quantité sur l’ensemble de l’espace de vie des animaux.
  • Le matériel ne doit pas être retiré trop tôt pour ne pas restreindre l’accès à l’aliment et à l’eau. Pour rappel, les animaux ne doivent pas faire plus de 1.5m pour aller boire et manger la première semaine, pas plus de 3m entre 2 et 5 semaines et pas plus de 6m à partir de la 6ème semaine de vie.
  • Surveiller les consommations en eau et ne pas limiter la consommation en eau par l’accès, la quantité d’eau distribuée ou la disponibilité en eau. Par exemple, la gestion du matériel doit permettre à un mâle âgé de 14 semaines de boire un litre d’eau par jour.
  • Il est important qu’un programme lumineux soit mis en place dès la deuxième semaine de vie des dindonneaux jusqu’à l’abattage des animaux. Afin d’optimiser les performances techniques et économiques, une nuit de 8 heures sans interruption est idéale. La sécrétion de mélatonine durant la nuit permet, entre autres, la croissance du tissu osseux.
  • Afin que les animaux ne souffrent pas d’hyperthermie, nous vous rappelons que l’observation des animaux est primordiale – « Objectif 0% de becs ouverts » peut être l’un de ces indicateurs.

Optima results.PNG
Tableau récapitulatif des derniers résultats technico-économiques de l’Hybrid Optima