Alan Rickard Smiling.jpg

Publié le 9 Mars 2020

Alan Rickard, nouveau Directeur Général de notre activité Dinde

Depuis le 1er avril, Raf Beeren a rejoint le Comité Exécutif de Hendrix Genetics en qualité de Directeur des Opérations (COO). C’est avec plaisir que nous accueillons ainsi Alan Rickard en tant que nouveau Directeur Général de notre activité Dinde.

Alan a rejoint nos équipes le 3 février pour représenter Hybrid Turkeys. Basé au Canada, il possède une grande expérience dans les secteurs de l'agroalimentaire et des biocarburants durant laquelle il a travaillé pour des entreprises privées et publiques, au Canada et en Europe. Nous avons le plaisir de vous présenter Alan Rickard.

Quel est votre parcours ?

J'ai grandi dans l'agriculture sur une ferme familiale de la 8ème génération à Clarington, dans l'Ontario (Canada). C'était une unité de production multi-espèces et multi-productions, qui comprenait des bovins, des porcheries de finition, des vergers de pommiers, une production de conserves et une entreprise de semences. La ferme est toujours en activité et est dirigée par mon père et mon cousin.

J'ai fait des études en commerce agricole à l'Université de Guelph et j’ai commencé à travailler pour Maple Leaf Foods, entreprise du secteur agroalimentaire, dès la fin de mes études. J'y ai passé une grande partie de mes débuts de carrière, principalement dans les départements des produits de base et de la supply chain. Par ailleurs, j'ai eu l'occasion de travailler et de vivre au Royaume-Uni et en Allemagne pour leur activité de commerce de viande. Lors de mes dernières années chez Maple Leaf Foods, j’étais responsable des opérations commerciales d’équarrissage de Rothsay.

Avant de rejoindre Hendrix Genetics, j'étais le PDG d'une entreprise de biodiesel cotée en bourse appelée BIOX. En 2018, BIOX a transféré ses activités au Canada vers les États-Unis. Comme je ne souhaitais pas déménager ma famille, j'ai décidé de prendre un peu de temps libre et de le passer chez moi à Guelph.

Comment êtes-vous arrivé chez Hendrix Genetics ?

Mon temps libre avec ma famille a été fantastique ! Nous avons eu notre troisième enfant en juin 2018, et mon poste chez BIOX s’est terminé en août 2018. C'était agréable de passer du temps à la maison avec ma famille qui s’agrandit et je n'ai vraiment envisagé de nouvelles opportunités professionnelles qu’après environ cinq mois à la maison.

Bien qu'il y eût beaucoup d’offres, tant dans le domaine de l'agriculture que dans celui de l'énergie, rien ne captait vraiment mon attention. Jusqu'à ce que je rencontre Dave Libertini. Il m'a présenté Hendrix Genetics et Hybrid Turkeys et leur rôle dans la chaîne d'approvisionnement du secteur agroalimentaire. Mon intérêt a été éveillé presque immédiatement, et j'ai été attiré non seulement par le type d'entreprise, mais aussi par la sa culture et ses collaborateurs.

Qu'est-ce qui vous a attiré vers cette poste ?

C'est drôle. Une question courante que l’on m’a déjà posée est « Pourquoi les dindes ? ». J'ai le sentiment que Hendrix Genetics me ramène à un rôle plus primaire dans l'agriculture. J'ai toujours été lié à l'agriculture d'une certaine manière, donc ce rôle me rapproche de cette passion de base.

De plus, je suis attiré par des opportunités uniques. Lorsque la plupart des gens pensent au secteur alimentaire, ils pensent souvent à la viande, aux transformateurs ou aux producteurs. Il n'est pas fréquent qu'ils considèrent ces rôles en amont de la chaîne et toute la technologie et l'expertise engagées. Le rôle d'un sélectionneur primaire est un peu caché, mais il a un impact sur tous les maillons de la chaîne de valeur. Ce rôle, associé au fait que la dinde est une protéine de niche, rend le travail avec ces animaux si intriguant.

Je pense que ce poste représente une combinaison parfaite de ces deux objectifs moteurs.

Selon vous, quel est le défi le plus important pour l'industrie de la dinde ?

Dans l'ensemble, je pense que le plus grand défi de l'industrie de la dinde concerne le marché protéique en général. De nombreuses protéines sont en concurrence pour attirer l'attention du consommateur final. Je suis impatient de comprendre à quoi ressemble notre rôle sur ce marché global.

Quelles sont les connaissances ou compétences que vous apportez qui contribueront à votre succès chez Hendrix Genetics ?

Je dirais principalement : un style de leadership collaboratif, un sens des affaires et une appréciation de l'analyse.

En termes de gestion et de direction d'une activité, surtout aussi complexe et vaste que celle de la dinde, une nature autocratique ne fonctionnera pas. J'apprécie la collaboration et l'approche en équipe, car j'ai connu beaucoup de succès avec ce style de leadership dans mon passé. Nous avons beaucoup de personnes compétentes et de connaissances institutionnelles de l’entreprise Hendrix Genetics, ce qui me facilite grandement la tâche.

Tout au long de ma carrière, j'ai été exposé à une variété de structures commerciales, de styles de leadership et de cultures qui ont affiné mon sens des affaires. J'ai eu la chance de passer une bonne partie de ma carrière à travailler pour une entreprise ayant une forte culture du leadership et des processus bien définis pour mesurer l'activité.

Cela peut expliquer mon fort attrait envers l’analyse. J’aime beaucoup les chiffres et leur étude. Je valorise leur rôle dans la compréhension des problèmes. Le fait de pouvoir définir et mesurer différents domaines de l'entreprise nous permet de nous tenir responsables des échecs tout en célébrant les succès.

Que faites-vous pendant votre temps libre ?

En ce moment, une grande partie de mon temps libre est consacrée à ma famille. Comme je l'ai mentionné, j'ai trois jeunes enfants, mon fils (7 ans) et deux filles (5 ans et 19 mois), ce qui me tient bien occupé. Mon petit garçon commence à se lancer dans des activités et des sports organisés, ce qui, je pense que tous les parents de jeunes enfants seront d’accord, remplit rapidement votre emploi du temps. De plus, nous vivons dans une communauté à Guelph avec beaucoup d'amis à proximité, donc nous passons beaucoup de temps avec nos amis, notre famille et nos voisins.

Je suis aussi un sportif. Je suis les Maple Leafs de Toronto en hockey, les Packers de Green Bay pour le football américain et je suis un fan des Raptors de Toronto en basket. Je suis aussi un peu le football européen.

En plus de regarder le sport, j'essaie toujours de jouer au football, bien que ma femme lève les yeux au ciel à chaque fois que je vais sur le terrain. Je m'accroche, mais nous verrons bien combien de temps cela va durer. Enfin, j'aime le plein air, surtout passer du temps avec ma famille à l'extérieur en été quand il fait beau.

Autre chose ?

Cela ne fait que quelques semaines que je suis arrivé et ce qui est bien, c'est que les collaborateurs et la culture répondent à mes attentes et à l’idée que je m’étais faite de l’entreprise. J’ai aussi bien réfléchi suite à mes premières rencontres avec Dave (Libertini) et Raf (Beeren). Je suis très heureux de faire partie de la famille Hendrix Genetics, de représenter la marque Hybrid Turkeys, et j'ai hâte de rencontrer de nombreux autres collègues et partenaires du monde entier.

Articles connexes

, by
La Rouge des Ardennes

Nous sommes allés à la rencontre de Cyriaque Godefroy, éleveur dans les Ardennes, qui nous parle de la dinde Rouge des Ardennes avec passion.

, by
Les recommandations en matière de consommation d'eau sont désormais disponibles

Les dindes ont besoin d'un accès régulier à de l'eau propre pour pouvoir se développer pleinement. Mais quelle quantité de consommation faut-il rechercher ? Nos nouvelles fiches de consomma…

, by
Retour sur le salon Dawajine et notre présence au Maroc

Hybrid Turkeys a participé à la 22ème édition du salon avicole Dawajine à Casablanca au Maroc en novembre dernier. Ce salon, à l’initiative de la Fédération interprofessionnelle du secteur avicole au…