Explications sur les nouveaux guides nutritionnels EMEA : la réduction de calcium et de phosphore

Publié le 23 juin 2023

Explications sur les nouveaux guides nutritionnels EMEA : la réduction de calcium et de phosphore

L’un des principaux changements que nous avons effectués dans nos guides nutritionnels pour la région EMEA est la réduction des niveaux de calcium et de phosphore. Apprenez-en plus sur la manière dont ce changement a un impact sur la santé digestive, l’indice de consommation et les performances économiques.

A la fin de l’année 2022, de nouveaux guides nutritionnels ont été publiés pour répondre aux besoins de nos souches medium et lourdes pour le marché européen. Des mises à jour ont été faites afin de proposer une réduction des coûts de l’aliment sans en impacter l’effet sur les performances. Ces guides ont été créés en testant les niveaux ajustés chez les reproducteurs et dans les environnements commerciaux. L’un des changements principaux dans les guides est la réduction des niveaux de calcium et de phosphore. Cet aperçu résumera les bienfaits de la réduction de calcium et de phosphore ainsi que notre méthode de réduction.

Les avantages de la réduction des niveaux de calcium et de phosphore

En réduisant le calcium et le phosphore, les éleveurs peuvent s’attendre à une réduction des coûts et à une performance améliorée grâce à une meilleure qualité de la litière, un meilleur indice de consommation (IC) et globalement une meilleure santé digestive.

Résumé des effets

  • La diminution du calcium réduit l'effet tampon du gésier et permet une digestion de l'aliment bien meilleure et un IC amélioré.
  • Le phosphore est un nutriment très coûteux. Sa diminution permet une baisse globale du coût de l'aliment.
  • La qualité de la litière est améliorée car moins de calcium et de phosphore sont excrétés par les reins (un excès de ces deux nutriments détériore la litière).
  • La diminution du calcium et du phosphore dans la litière est bénéfique pour l'environnement car la pollution de l'eau et l'eutrophisation sont réduites après l'épandage sur les cultures.
Cahier des charges Energie Moyenne Pré Starter Démarrage 1 Croissance 1 Croissance 2 Finition 1 Finition 2
Âge (semaine) 0-3 3-6 6-9 9-12 12-16 16-22
Protéine brute % 27.5 26 23.5 21 18.3 16.5
ME Kcal/Kg 2850 2950 3050 3125 3200 3250
Lysine digestible % 1.62 1.49 1.39 1.22 0.99 0.82
Calcium total (analytique, avec phytases) % 1.4 1.35 1.11 0.84 0.7 0.63
Recommandations de Hybrid (antérieures) 1.40 1.33 1.24 1.10 0.92 0.83
Phosphore digestible % 0.72 0.69 0.55 0.42 0.35 0.31
Recommandations de Hybrid (antérieures) 0.75 0.71 0.62 0.55 0.46 0.4
Réduction Ca % 0 +1.50% 10 24 24 24
Réduction P % 4 3 11 24 24 23

Méthode et timing

Il est très important de noter que la réduction de calcium dans l’aliment ne se produit pas au démarrage (0 à 6 semaines). Ces nutriments sont cruciaux dans la construction du squelette afin d’assurer une croissance optimale plus tard. Nous pouvons nous permettre une diminution plus importante dans les phases supérieures en raison d'une diminution de l'utilisation du Ca/P chez la dinde à ce stade. Nous avons pris la décision pour nos nouveaux guides commerciaux d’être très prudents avec les niveaux de calcium au démarrage, mais nous avons légèrement réduit les niveaux de phosphore afin d’avoir une ration plus économique sans impacter les performances. De plus, pendant leur gestion, les dindes n’ont besoin que d’un faible apport en Ca/P grâce à des mécanismes de régulation efficaces.

Points de conclusion

Cette diminution de Ca/P doit être associée à une ration correctement enrichie en vitamines, minéraux, et amino-acides, ce pourquoi il est important de suivre les recommandations nutritionnelles. La vitamine D3 doit être ajoutée dans les bonnes proportions car elle joue un rôle prédominant dans le métabolisme du calcium et du phosphore. De plus, la réduction du Ca/P n’est optimale qu’avec une utilisation correcte des phytases afin d’assure une bonne absorbation dans les intestins.

En résumé, les nouveaux guides nutritionnels pour les clients de la région EMEA ont été créés dans le but d’avoir une meilleure performance ainsi que des résultats économiques améliorés. Contactez-nous si vous souhaitez en apprendre plus sur l’accompagnement de votre lot grâce aux meilleures recommandations nutritionnelles.

Articles associés

, by
Evolution de postes au sein de Hybrid Turkeys

Nous sommes ravis d'accueillir Andrew Hunt (à gauche) en tant que nouveau Président de Hybrid Turkeys, et de voir évoluer Owen Willems (à droite) au poste de Directeur Mondial de la Recherche &a…

, by
Mise à jour des guides nutritionnels pour la région EMEA

Nous sommes ravis de publier une mise à jour de nos guides nutritionnels pour les éleveurs de dindes de la région EMEA (Europe, Moyen-Orient et Afrique). Ces nouvelles recommandations ont été enrichi…

, by
Retour sur la conférence Turkey Science and Production à Chester

Du 6 au 8 mars dernier, les équipes Hybrid Turkeys se sont rendues à la conférence Turkey Science and Production qui se déroule chaque année à Chester, au Royaume-Uni.