La SCEA Porh Arthur évolue continuellement pour faire face aux enjeux de demain

Publié le 27 juin 2018

La SCEA Porh Arthur évolue continuellement pour faire face aux enjeux de demain

La SCEA Porh Arthur située dans le département du Morbihan en Bretagne accueille 11 900 dindes (ici âgées de 4 semaines), dans chacun de ses 2 bâtiments d’élevage de 1500 m2.

Après plus de 40 ans d’expérience en élevage de dinde, Armel Le Breton reste toujours aussi passionné par son métier, nous a-t-il rapporté lors de notre visite dans sa ferme. À 2 ans de la retraite, ce quinquagénaire nous a fait découvrir son élevage et ses cultures qui s’étendent sur 40 hectares.

Une véritable expertise de la dinde

À la création de son exploitation, Armel s’est orienté autour de la production de dinde et de poulet. Il y a 10 ans, il s’est exclusivement dédié à l’activité dinde, étant seul gestionnaire au côté de son épouse, salariée à mi-temps sur l’exploitation. Au-delà de la nécessité de simplifier son organisation, ce choix s’explique aussi par la volonté de se spécialiser dans un domaine qu’il connait particulièrement et pour lequel il a acquis un vrai savoir-faire.

Une production optimisée et encore plus de facilité d’élevage

Construit dans les années 80, les 2 bâtiments ont fait l’objet de plusieurs rénovations. Des récupérateurs de chaleur ont notamment été mis en place, permettant d’améliorer les performances environnementales et économiques, par la maitrise de l’énergie.

Des investissements récents ont été réalisés pour le passage d’une ventilation statique à dynamique, intégrant un nouveau boitier de régulation de l’ambiance. Ce système offre plus de contrôle sur la ventilation, facteur important pour maximiser le potentiel génétique. Les chaines d’alimentation et d’abreuvement ont été remplacées afin de convenir aux animaux de tous les âges. Avec une automatisation des purges quotidiennes, les animaux disposent d’une eau propre et à bonne température (15 à 20 degrés maximum). L’acquisition d’une pailleuse mécanique (photo ci-dessous) a permis d’accroitre la qualité de la litière pour plus de confort des animaux. Cela a considérablement simplifié le travail de l’éleveur, rendant le paillage moins chronophage.

Porh Arthur

Progrès génétique, modernisation et évolution du système

Hendrix Genetics se positionne en amont de la chaine en fournissant la génétique dinde sous la marque Hybrid. Entre octobre 2016 et avril 2018, 6 lots de notre souche Grade Maker (medium) ont été mis en place dans l’élevage. Depuis ce début d’année, Armel a testé 2 lots de notre nouvelle souche Optima (medium alourdie) qui ont montré des résultats très satisfaisants. Selon lui, les animaux sont plus robustes et présentent une meilleure viabilité. Il a également constaté un progrès sur l’indice de consommation ainsi que sur le poids moyen.

Optima customer Armel Le Breton

La souche Optima est plus adaptée à mes besoins. Les animaux sont plus lourds et l’indice de consommation plus faible. C’est gagnant – gagnant.

Optima customer Armel Le Breton
Armel Le Breton
Optima performance table Porh Arthur

Avec ses équipes de vétérinaires et de techniciens, le groupe Sanders (partenaire de l’élevage) propose un accompagnement pour optimiser les performances des animaux et garantir leur bonne santé. Des contrôles sont effectués chaque jour : état général des animaux, pesées, consommation d’eau et d’aliments, hygrométrie, température, etc. Ces indicateurs donnent des informations essentielles sur le bien-être ou la croissance des animaux. Les données collectées sont analysées et comparées aux standards Hybrid afin d’assurer le suivi et les actions correctives. 

Le progrès génétique apporte une réponse pour faire face aux défis économiques et sociétaux de demain. Les enjeux du développement durable et du bien-être animal apparaissent aussi comme essentiels à notre monde futur. Fort de ce constat, l’élevage Porh Arthur s’adapte continuellement pour répondre aux nouvelles attentes du marché. Par exemple, l’utilisation des antibiotiques sur les animaux a fortement été réduite.

La SCEA Porh Arthur cherchera prochainement un repreneur pour ses activités agricoles. La diversité de la production de volailles en France nous donne confiance quant à l’avenir de la filière et de cette exploitation. Mais il est évident que la pérennité du système dépendra de la capacité des éleveurs et des acteurs du secteur à s’adapter et à anticiper les changements. Dans une démarche d’amélioration continue, l’éleveur a d’ores et déjà pensé à des axes de perfectionnement comme l’installation de panneaux solaires, de lumières LED ou de jardin d’hiver.

Articles associés

, by
Hybrid Turkeys s'essaie à l'utilisation de nids automatisés dans les installations Pedigree

Grâce à une collaboration étroite et à un engagement en faveur de l'innovation, nous avons à présent finalisé la mise en place d'un nouveau système de nidification automatique dans notre co…

Hybrid Turkeys vous présente ses meilleurs vœux pour l'année 2024 !

L’ensemble de nos équipes et moi-même vous souhaitons, à tous et à toutes, nos meilleurs vœux en ce début d’année 2024. Nous espérons que cette nouvelle année sera, pour vous et pour vos proches, syn…

, by
70 ans de progrès et de partenariats

Joyeux anniversaire Hybrid Turkeys !Nous passons beaucoup de temps à nous projeter dans l'avenir et à planifier les projets futurs et les nouvelles innovations. Mais il est parfois important de …